Le Lieu

Centre Occitan Rochegude

28 rue Rochegude 81000 Albi

Réservation

Estrena de la mòstra "Nicolaï Greschny, un rus d'Occitània"

Vernissage de l'exposition "Greschny et l'occitan" avec Pierre Bertrand.

Vernissage de l'exposition "Greschny et l'occitan" avec Pierre Bertrand.

Per las Jornadas del Patrimòni lo dissabte 18 de setembre a 17 oras, lo Centre Occitan Ròcaguda estrenarà (enfin!) la mòstra consagrada a Nicolaï Greschny e son ligam a l’occitan. Pèire Bertrand nos presentarà aquela mòstra realizada pel CCOA amb l’ajuda de l’associacion Les Amis de Nicolaï Greschny.
L’escasença de descobrir las òbras d’aquel fresquista reconegut, e mai que mai sas frescas en lenga occitana. En efièch, Greschny, nascut en Estònia, traversèt mantun país d’Euròpa fins a son installacion a Marçal, dins Tarn. Foguèt doncas en contacte amb las lengas: estonian, rus, eslavon, alemand, chèc, francés, occitan, e tanben latin e grec qu'aprenguèt pendent sos estudis.
Autor de mai d’un centenat de frescas, subretot dins de glèisas d’Occitània, es naturalament que ne pintra d’unas dins la lenga del país, l’occitan, e aquò dins lo dialècte local. Es d’un autre grand autor de la literatura occitana que ten son escaisnom: Ives Roqueta, admiratiu de son trabalh, escriguèt una rubrica consagrada a l’artista dins La Dépêche : «Greschny, rus d’Occitània».

__________

Pour les Journées du Patrimoine le samedi 18 septembre à 17h, le Centre Occitan Rochegude vernira (enfin !) l'exposition consacrée à Nicolaï Greschny et son lien à l’occitan. Pierre Bertrand nous présentara cette exposition réalisée par le CCOA avec l'aide de l’association Les Amis de Nicolaï Greschny.
L’occasion de découvrir les oeuvres de ce fresquiste reconnu, et plus particulièrement ses fresques en langue occitane. En effet, Greschny, né en Estonie, a traversé plusieurs pays d'Europe jusqu'à son installation à Marsal, dans le Tarn. Il a été en contact avec les langues : estonien, russe, slavon, allemand, tchèque, français, occitan, et aussi latin et grec qu'il a appris pendant ses études.
Auteur de plus d’une centaine de fresques, surtout dans des églises d'Occitanie, c'est naturellement qu'il en peint certaines dans la langue du pays, l'occitan, et cela dans le dialecte local. C'est d'un autre grand auteur de la littérature occitane que lui vient son surnom : Yves Rouquette, admiratif de son travail, a écrit une rubrique consacrée à l'artiste dans La Dépêche : «Greschny, russe d’Occitanie».

Samedi 18 septembre, 17h00
Centre Occitan Rochegude
Dans 6 heures
"

A voir aussi

Retrouvez les sites de la ville et de ses partenaires

Ville

Partenaires