Le Lieu

Abribus de l'agglomération albigeoise

Albi

Florentine et Alexandre Lamarche-Ovize, Les espèces compagnes

Le duo d'artistes investit les panneaux d'abribus de l'agglomération albigeoise pour une quinzaine de jours

Le duo d'artistes investit les panneaux d'abribus de l'agglomération albigeoise pour une quinzaine de jours

Florentine et Alexandre Lamarche-Ovize sont invités par le centre d’art Le Lait à investir différents panneaux des abribus de l’agglomération albigeoise. Pour cette exposition intitulée Les espèces compagnes, les artistes se sont inspirés de deux références iconiques et incontournables de l’histoire culturelle albigeoise. Leurs déambulations dans la Cité Épiscopale les ont d’abord menés vers la cathédrale Sainte-Cécile, et notamment vers les motifs colorés et géométriques ornant ses murs. Puis, un passage par le Musée Toulouse-Lautrec leur a permis de redécouvrir les chiens représentés dans les œuvres de jeunesse du célèbre peintre. Une fois de retour dans leur atelier, ils ont cherché à s’approprier ces images et à les mêler à leur propre univers foisonnant, combinant art et artisanat, représentation et motif, reproduction et original.

Ils ont ainsi imaginé une série d’affiches qui vont être déployées dans les abribus de l’agglomération albigeoise. Jeux de texture, de technique, d’interpellation – pourquoi ces animaux nous regardent-ils si intensément ? – se mêlent ici pour nous proposer une expérience de l’exposition décalée, ancrée dans l’espace public, au plus près de notre quotidien.
Au gré de leurs voyages, les usagers pourront ainsi découvrir les images produites par les artistes, qui magnifient ou transforment les perceptions et attisent la curiosité de chacun. Une intervention qui rappelle que la ville n’est pas uniquement un objet fonctionnel ou social, mais bien un lieu où la magie et la beauté s’offrent au plus grand nombre.

Florentine et Alexandre Lamarche-Ovize (nés en 1978 et 1980 ; vivent et travaillent à Aubervilliers) développent une pratique qui mêle sculpture, dessin, photographies, objets ou affiches. Chacune de leurs œuvres est considérée comme le chapitre d’une narration bien plus vaste, qui dépasse largement le cadre de l’exposition, condense les recherches précédentes et contient le ferment des œuvres à venir. La syntaxe est mouvante et le vocabulaire s’inspire autant de l’histoire de la peinture et de la sculpture, que de la littérature (Melville, Gombrowicz, Ponge...), tout en faisant quelques détours par la bande dessinée ou le cinéma (narrations non linéaires, notions de cadrage et de montage). Des éléments de la vie quotidienne et de leur environnement immédiat sont également intégrés, ancrant leurs propositions dans le contexte urbain, social et culturel à partir duquel ils agissent.

Ce projet artistique bénéficie du soutien de la Ville d'Albi et de la communauté d'agglomération de l'Albigeois

14 - 27 novembre - Gratuit
Abribus de l'agglomération albigeoise
Dans 5 heures
"

A voir aussi

Retrouvez les sites de la ville et de ses partenaires

Ville

Partenaires