Le Lieu

Hôtel Rochegude

28 rue Rochegude, Albi

Evènement The Opposite Of Fatalism #2

Performances, concert, projections vidéo

Performances, concert, projections vidéo

Evènement The Opposite Of Fatalism #2 - Donner la parole

Samedi 23 |10|2021 de 17h à 21h

Programme
17h : Myriam Pruvot (France)
17h45 : Martina-Sofie Wildberger (Suisse)
18h30 : Bert Scholten (Pays-Bas)
20h : Concert d’Eric Chenaux (Canada)
Mais aussi - Projections de Choose (2005), Rhinocéros (2006), Untitled - Vlad (2006), Untitled - Ceaușescu (2008), Dog Luv (2009), Recycled Playground (2011) de Ciprian Mureșan (Roumanie)

Buvette et petite restauration sur place

Le centre d’art a organisé en septembre 2020 la première édition de l’évenement The Opposite Of Fatalism, dédié à des formes vivantes, live. Pensée en filiation directe avec l’exposition de Jeremiah Day présentée au centre d’art, cette édition inaugurale faisait la part belle aux liens entre arts visuels, danse, théâtre et musique, dans une logique d’hybridité et de transversalité.
Ce second opus de The Opposite Of Fatalism poursuit les réflexions engagées l’année dernière sur le statut de la performance aujourd’hui. Sous-titré « Donner la parole », il donne à voir – et à entendre – des artistes qui entretiennent tous un rapport très étroit au langage, à la parole et à la transmission. Qu’ils travaillent sur la nature même du langage, en dévoilent la portée politique ou s’intéressent à des traditions vernaculaires, les artistes réunis à Albi le samedi 23 octobre 2021 proposent des performances, lectures, concerts où la voix occupe une position centrale. Cette édition fait également écho à la dernière exposition du Lait, consacrée à l’artiste portugaise Isabel Carvalho, qui a fait du texte, de l’écriture et de la lecture les fondements de sa recherche.

Myriam Pruvot est une artiste vocale multidisciplinaire. Son travail s’étend entre installation, performance, art sonore, improvisation, poésie, chant et composition musicale. Si sa démarche emprunte à de nombreux supports, elle est néanmoins toujours innervée par la question du chant, du langage et des lieux. Chant plutôt que « chanson », d’usage ou de fonction, de ceux qui peuvent émaner depuis d’autres sources que la culture humaine.

Martina-Sofie Wildberger donne au texte une forme dans l’espace et aborde ainsi l’aspect politique de l’expression poétique. Dans ses performances, elle se concentre sur la dimension sonore du texte parlé et l’utilise en français, anglais, allemand et suisse-allemand pour étudier l’émergence du sens. En se concentrant sur la communication, la compréhension et les questions de traduction et de traductibilité, elle observe les prémisses de la transmission d’un message, l’élaboration d’un langage personnel et la dimension politique des langues.

Bert Scholten est souvent qualifié de troubadour contemporain. Dans son travail, il convoque une tradition ancienne dans laquelle les chansons sont un moyen de transmettre des histoires. Les morceaux écrits par l’artiste néerlandais, avec des titres tels que De Paardenmishandelaar (L’abuseur de chevaux), De Gefrustreerde Metropolitaan (Le métropolitain frustré) ou Mina Koes, trouvent leur origine dans de vieilles histoires folkloriques ou des nouvelles locales, souvent issues du nord des Pays-Bas.

Pour clôturer cette journée, le centre d’art propose à 20h un concert d’Eric Chenaux, musicien canadien signé sur le célèbre label Constellation Records. Eric Chenaux jongle avec des traditions variées mais, plus que tout, il s’attaque à la relation entre l’improvisation et la structure, à sa manière toute particulière : à travers l’amour et ce sans la moindre ironie ou le moindre cynisme. Eric Chenaux écrit et joue des morceaux qu’il chante d’une voix suave et claire, tandis que sa guitare opère en douce torsion, bifurcation et décomposition.

En parallèle, plusieurs vidéos de l’artiste roumain Ciprian Mureșan seront projetées dans les espaces du centre d’art. Ciprian Mureșan s’approprie des références historiques, politiques, sociales et culturelles qu’il recontextualise. Il analyse aussi bien les mécanismes de diffusion de la culture, les relations ambivalentes voire contradictoires entre la mémoire de l’histoire récente et l’expérience des réalités actuelles, que les relations entre le pouvoir politique, le pouvoir religieux et la société civile. Par des gestes simples et des thèmes et méthodes empruntées à la culture populaire, il aborde l’art d’une manière expiatoire, en redonnant de l’importance à l’expression et à l’expérience personnelles.

Le Lait centre d’art contemporain
28 rue Rochegude
81000 Albi

Gratuit
Pass sanitaire et masque obligatoire

Renseignements
T. : +33 (0)9 63 03 98 84
centredart@centredartlelait.com
www.centredartlelait.com
facebook & instagram : centredartlelait

Cet événement bénéficie du soutien particulier du Département du Tarn et de la Ville d’Albi.

Le centre d’art est labellisé «centre d’art contemporain d’intérêt national».
Il est membre des réseaux d.c.a – association française de développement des centres d'art contemporain, LMAC – Laboratoire des Médiations en Art Contemporain, BLA ! association nationale des professionnel·le·s de la médiation en art contemporain Air de Midi – réseau art contemporain en Occitanie

Samedi 23 octobre, 17h00 - Gratuit
Hôtel Rochegude
Dans 3 jours
"

A voir aussi

Retrouvez les sites de la ville et de ses partenaires

Ville

Partenaires